Hypothermie

Le corps humain est fait pour fonctionner de façon optimale à 37°C. Lorsque la température corporelle descend, le corps met en branle des processus qui vont permettre de la faire remonter. Les grelotements servent à réchauffer le corps en augmentant l’activité musculaire. La constriction des vaisseaux sanguins près de la peau va permettre de diminuer les pertes de chaleur, etc.

Lorsque le corps n’arrive plus à garder une température corporelle normale, on entre en hypothermie.

L’hypothermie légère se distingue par une température corporelle de 35°C à 36,5°C, des tremblements et une sensation de froid. L’hypothermie modérée se situe de 32°C à 35°C, et on va ajouter le manque de coordination et le jugement altéré aux signes et symptômes. L’hypothermie sévère, sous la barre des 32°C, implique la disparition des frissonnements, l’inconscience et possiblement l’arrêt respiratoire et cardiaque. Les soins à donner en cas d’hypothermie consistent à placer la personne dans un environnement chaud, à lui retirer ses vêtements mouillés et à la couvrir de couvertures ou de sac de couchage en prenant soins de lui placer une bouillotte chaude sur l’abdomen ou la poitrine.

Pour les cas d’hypothermie, il est toujours suggéré de contacter le 911, même s’il s’agit d’hypothermie légère. L’hypothermie légère peut facilement évoluer vers les formes plus graves, vaut mieux donc prévenir.

Les publications de Sébastien Gagnon,
Maitre instructeur de la Croix Rouge canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *